Les sociétés d’investissement et le développement d’entreprise

Posted by Jean on juillet 28th, 2013 — Posted in Jean

Les sociétés d’investissement possèdent des participations dans de nombreuses boîtes. Elles peuvent être des incubateurs, ayant pour objectif de développer des sociétés et d’effectuer des cessions dès que celles-ci atteignent un certain niveau de croissance.

Les sociétés d’investissement et le développement d’entreprise

Les sociétés d’investissement et le développement d’entreprise

Les sociétés d’investissements en quelques phrases

Les sociétés d’investissements ont pour objectif de prendre le contrôle d’autres entreprises grâce à différentes stratégies, comme la participation à des offres d’achat hostile ou OPA.

Cette dernière consiste à encourager les actionnaires d’une boîte de céder leurs parts, en les proposant des plus-values importantes. En règle générale, après la finalisation des transactions, la cote de l’entreprise rachetée est retirée de la bourse et son bilan est intégré à celui de l’acquéreur.

Les sociétés d’investissement et l’incubation d’entreprise dans le monde

Les sociétés d’investissement ont également pour objectif de développer des boîtes émergentes et de participer au développement économique d’un pays. La SNI dirigée par monsieur Hassan Bouhemou est un excellent exemple d’incubateur au Maroc.

Généralement, les incubateurs doivent céder le contrôle des entreprises sur le marché, une fois que celles-ci ont atteint un certain niveau de croissance. Ils peuvent travailler en partenariat avec d’autres leaders internationaux dans leurs rôles de développeurs de société.

Il est à noter que suite à une réorganisation effectuée en 2010, la SNI a procédé à la cession de sa filiale agroalimentaire.

Les sociétés d’investissement, la prise de contrôle et le développement d’entreprise

Posted by Jean on juillet 23rd, 2013 — Posted in Jean

Les sociétés d’investissement sont des entreprises dont les activités résident dans les opérations de fusion-absorption avec d’autres boîtes. Généralement, leur principal but est de développer les entreprises émergentes avant de céder leur contrôle sur le marché. Ces incubateurs peuvent participer à des offres d’achat hostiles et leurs capitaux sont souvent fermés.

Les sociétés d’investissement, la prise de contrôle et le développement d’entreprise

Les sociétés d’investissement, la prise de contrôle et le développement d’entreprise

Les sociétés d’investissement : définition

Les sociétés d’investissement sont des boîtes nationales ou internationales possédant des participations d’un grand nombre d’entreprises dans différents secteurs tels que les mines et l’agro-alimentaire. Elles ne divulguent aucune information concernant leurs activités au grand public. En règle générale, les capitaux de ces sociétés sont fermés.

Elles peuvent participer à des offres d’achat hostiles, également connues sous le nom d’OPA, consistant à inciter les actionnaires d’une entreprise de laisser leurs parts en proposant à ceux-ci des plus-values conséquentes. Après la finalisation de la transaction et la prise de contrôle, la cote de la boîte rachetée est retirée de la bourse et ses états financiers sont intégrés à l’acquéreur.

Les sociétés d’investissement et le développement d’entreprise

Certaines sociétés d’investissement font des opérations de fusion-absorption pour aider les entreprises émergentes à se développer. Elles peuvent travailler avec des leaders mondiaux dans leurs activités d’incubation et doivent impérativement céder le contrôle des sociétés après que celles-ci aient atteint un niveau d’évolution.

Au Maroc, la SNI ou Société Nationale d’Investissement, dirigée par Hassan Bouhemou, a déclaré avoir cédé la direction de deux ou trois filiales agro-alimentaires à de grandes entreprises mondiales.

Les sociétés d’investissement dans le monde

Posted by Jean on juillet 15th, 2013 — Posted in Jean

Les sociétés d’investissement peuvent prendre le contrôle d’autres sociétés grâce à des opérations de fusion-absorption. Généralement, le but de cette prise de contrôle est d’aider ces dernières à développer plus rapidement et plus facilement leurs chiffres d’affaires.

Les sociétés d’investissement en quelques mots

Les sociétés d’investissement sont des entreprises détenant des participations dans différentes boîtes. Elles peuvent être nationales ou internationales. Leurs capitaux sont souvent fermés et aucune information concernant leurs opérations et leurs stratégiques n’est dévoilée en public.

Toutefois, certaines entreprises de gestion de portefeuilles sont cotées en bourse et doivent se plier aux règles de diffusion de renseignements relatifs à leurs activités aux actionnaires. Pour prendre le contrôle d’une société, elles peuvent prendre part aux achats hostiles, également connus sous le nom d’OPA. Cette méthode consiste à proposer des plus-values importantes aux actionnaires d’une entreprise pour que ceux-ci cèdent leurs parts.

Quelques opérations de fusion-absorption

En 2006, une opération importante de prise de contrôle d’une entreprise minière a été effectuée par une société d’investissement canadienne et américaine. Ces deux entreprises de gestion de portefeuille ont mené une lutte contre un conglomérat anglo-suisse avant d’aboutir à une fusion à trois.

Au Maroc, la SNI dirigée par monsieur Hassan Bouhemou a effectué de nombreuses opérations de fusion-absorption sur des boîtes évoluant dans le secteur de l’agroalimentaire. Dernièrement, suite à une réorganisation, le contrôle des filiales a été cédé à des leaders internationaux.

Les sociétés d’investissement, les incubateurs d’entreprise

Posted by Jean on juin 30th, 2013 — Posted in Jean

Les sociétés d’investissement ont pour but d’accompagner les entreprises émergentes dans leur développement en prenant, pendant une certaine durée, leur contrôle. Elles peuvent être internationales ou nationales, comme la SNI dirigée par Monsieur Hassan Bouhemou au Maroc.

Les sociétés d’investissement, les incubateurs d’entreprise

Les sociétés d’investissement, les incubateurs d’entreprise

Les sociétés d’investissement en bref

Pouvant être nationale ou internationale, une société d’investissement est une entreprise détenant des participations de grandes boîtes dans différents secteurs d’activité, comme l’aéronautique, l’armement et la finance. En règle générale, les capitaux de ces types de société sont fermés et les informations les concernant sont rarement divulguées en public. Toutefois, il existe des firmes cotées en bourse, devant respecter les règles de divulgation de renseignements aux actionnaires.

Dans certains cas, ces entreprises, cotées ou non, peuvent participer à des offres d’achat hostile, également connues sous le nom d’OPA. Cela a pour objectif d’inciter les actionnaires à déposer leurs parts et de prendre le contrôle de leur société. Après la finalisation des transactions, cette dernière est retirée de la bourse et son bilan est intégré à celui de l’acheteur.

La SNI, un exemple de société d’investissement au Maroc

Créée en 1966 , la SNI est une holding d’investissement privé dont le patron est Monsieur Hassan Bouhemou. En 2010, elle a fusionné avec l’ONA et ses actions ont été retirées de la bourse.

L’objectif du Maroc dans la mise en place de cette société d’investissement est d’aider et d’accompagner les entreprises leaders et les projets possédant un excellent potentiel, dans leur développement. Après l’incubation, la holding doit céder au marché le contrôle des entreprises qu’elle a accompagné. Toutefois, celles-ci doivent atteindre un certain niveau de développement avant la cession.

Les grandes lignes concernant les sociétés d’investissement

Posted by Jean on juin 30th, 2013 — Posted in Jean

Les sociétés d’investissements sont des firmes nationales ou internationales ayant généralement pour objectif de développer des entreprises. Leurs capitaux peuvent être fermés ou cotés en bourse et peuvent participer à des OPA dans leurs opérations de fusion absorption.

Les grandes lignes concernant les sociétés d’investissement

Les grandes lignes concernant les sociétés d’investissement

Généralités sur les sociétés d’investissement

Les sociétés d’investissement, encore connues sous le nom de société de gestion de portefeuille, sont des entreprises nationales ou internationales détenant des participations dans les grandes ou les boîtes émergentes évoluant dans différents secteurs d’activité. Les capitaux de ces sociétés peuvent être fermés et les informations les concernant sont souvent tenues secrètes.

Cependant, il existe des firmes cotées en bourse qui ont pour obligation de divulguer les renseignements indispensables relatifs à leurs activités aux actionnaires. Dans leurs opérations de fusion absorption, les entreprises d’investissement peuvent prendre part à des offres d’achat hostiles ou OPA, ayant pour objectif d’offrir aux actionnaires une plus-value importante pour les encourager à laisser leurs parts.

L’objectif des sociétés d’investissement

En règle générale, les sociétés d’investissement comme la SNI dirigée par monsieur Hassan Bouhemou au Maroc, jouent le rôle d’incubateur d’entreprises. Elles accompagnent ces dernières dans leurs évolutions et contribuent activement à la croissance économique d’un pays. Elles peuvent créer des partenariats avec des leaders mondiaux ou évoluer seules dans le développement des sociétés.

Après avoir atteint un certain niveau d’évolution, les entreprises qui ont fait l’objet d’une incubation peuvent être cédées sur le marché et leurs actions peuvent être cotées en bourse. Pour information, la SNI a effectué la cession de nombreuses sociétés agroalimentaires suite à une réorganisation en 2010.

Les valeurs mobilières et la prise de participation des sociétés

Posted by Jean on juin 14th, 2013 — Posted in Jean

Les valeurs mobilières ou actifs financiers ont existé depuis le Moyen-âge. Sous forme de titre physique ou dématérialisé, elles peuvent être cotées en bourse et utilisées dans les opérations de fusion-absorption d’une entreprise, comme celle effectuée par la Société Nationale d’Investissement marocaine, dirigée par Hassan Bouhemou, sur Lesieur Cristal en décembre 2010.

Les valeurs mobilières et la prise de participation des sociétés

Les valeurs mobilières et la prise de participation des sociétés

La notion de valeur mobilière

L’histoire de la valeur mobilière a commencé dès le Moyen-âge, mais elle n’a été vraiment utilisée que vers le XVIIe siècle. Elle est négociable, fongible et peut être cotée en bourse grâce à une procédure d’admission.

Faisant partie de la trésorerie, les valeurs mobilières peuvent être des placements financiers différents des investissements tels que les titres de participations. Généralement sous forme physique dans certains pays, les actifs financiers ont cependant été dématérialisés par l’article 94-II de la loi de finances de 1982, le décret 83-359 du 2 mai 1983 et la circulaire d’application du 8 août 1983, en France.

La prise de participation

Dans certains pays tels que le Maroc, les valeurs mobilières sont utilisées par des Sociétés d’Investissement pour effectuer des opérations de fusion-absorption d’autres entreprises. Vers la fin de l’année 2010, la SNI ou Société Nationale d’Investissement, dirigée par Hassan Bouhemou, a dépassé le seuil de participation de 33,33 %, 50 % et 66,66 % dans le capital de Lesieur Cristal.

Les sociétés d’investissements au Maroc

Posted by Jean on juin 14th, 2013 — Posted in Jean

Hassan Bouhemou a apporté des changements. Il a introduit un nouveau concept depuis son accession à la tête de la Société Nationale d’Investissement, notamment d’appuyer le développement des sociétés filiales en leur achetant des actions.

Les sociétés d’investissements au Maroc

Les sociétés d’investissements au Maroc

Une société d’investissement

Une société d’investissement, comme la SNI dirigée par Hassan Bouhemou, est un organisme commercial ou industriel. Elle accompagne le développement des entreprises, en jouant le rôle d’incubateur et de développeur. Elle injecte des capitaux dans des sociétés filiales par le biais de l’achat d’actions, et la somme obtenue grâce à cette transaction servira à développer les activités de ces sociétés.

L’achat d’actions peut se dérouler entre privés, de façon anonyme, ou en bourse. Dans ce dernier cas, le marché est ouvert à tous ceux qui sont cotés en bourse et qui ont diffusé les informations nécessaires à l’acquisition. La société d’investissement se désengage de ses filiales lorsque celles-ci ont atteint l’autonomie.

Maroc et la Société Nationale d’Investissement

Le Maroc s’est doté d’une Société Nationale d’Investissement ou SNI depuis 1966. Celle-ci est actuellement dirigée par monsieur Hassan Bouhemou. En 2010, un grand changement s’est opéré, avec l’absorption de l’ONA par la SNI.

Cette fusion a eu pour effet de retirer les deux entités de la bourse de Casablanca et de viser un but commun, celui de l’essor de l’économie nationale en général. La SNI injecte des capitaux et se désengage lorsque les filiales sont plus performantes.

Qu’est-ce qu’une société d’investissement ?

Posted by Jean on avril 26th, 2013 — Posted in Jean

La Société Nationale d’Investissement ou SNI marocaine, gérée par l’homme d’affaires Hassan Bouhemou, est un exemple de société d’investissement. Elle possède des actions majoritaires dans des sociétés filiales lui permettant d’avoir un pouvoir de décision au sein du conseil d’administration.

Hassan Bouhemou au sein de la Société Nationale d’Investissement

Ce genre de société peut être de gestion ou de portefeuille, c’est-à-dire qu’elle peut prendre des décisions sur les actions à entreprendre ou encore agir directement sur la gestion des finances. Elle peut être ouvert et côté en bourse ou encore fermée et menant discrètement ses affaires.

MR. Hassan Bouhemou met en pratique de nouvelles idées afin de donner un nouveau souffle à l’économie. Arrivé à la présidence de la SNI en 2005, il a enclenché un processus de vente d’actions de certaines filiales..

La transaction n’est conclue que lorsqu’il s’est assuré de l’importance des profits déjà générés par l’entreprise, pour que l’autonomie accordée soit bénéfique. Ce désengagement appelle à un autre engagement. La SNI en tant qu’incubateur et développeur d’entreprises investit dans une autre filiale pour l’aider à se développer.

Fusion stratégique

La décision de fusionner la SNI et l’ONA prise en mars 2010 est hautement stratégique. Une fois les deux sociétés regroupées au sein d’une seule entité, leurs actions ont été axées sur la surveillance du développement des filiales cédées à d’autres sociétés, généralement des holdings internationales. En parallèle, elle part à la conquête d’entreprises ont besoin de nouveaux investissements.

Les sociétés d’investissement, les incubateurs et les développeurs d’entreprises

Posted by Jean on avril 11th, 2013 — Posted in Jean

Les sociétés d’investissement sont des entreprises ayant pour activité, la prise de contrôle d’autres boîtes. Dans certains pays, comme au Maroc, ces entreprises participent activement au développement économique en accompagnant les sociétés acquises dans leur développement, pour ensuite les remettre sur le marché après avoir atteint un niveau de croissance bien défini.

Les sociétés d’investissement, les incubateurs et les développeurs d’entreprises

Les sociétés d’investissement, les incubateurs et les développeurs d’entreprises

Qu’est-ce qu’une société d’investissement ?

Une société d’investissement, aussi connue sous le nom de société de gestion de portefeuille, est une entreprise nationale ou internationale détenant des participations dans d’autres boîtes évoluant dans divers secteurs, comme l’aéronautique et l’agroalimentaire.

Dans la plupart des cas, leurs capitaux sont fermés et les informations relatives à leurs activités ne peuvent être divulguées au grand public. Toutefois, il existe quelques entreprises d’investissement cotées à la bourse régies par les normes de divulgation de renseignement.

Pour prendre le contrôle d’une société, elles peuvent participer à des OPA . Les OPA consistent à proposer des plus-values importantes aux actionnaires pour que ceux-ci acceptent de céder leurs parts.

Les sociétés d’investissement et les incubateurs

Dans certains cas, les sociétés d’investissement peuvent être des incubateurs qui ont pour objectif de prendre le contrôle d’une entreprise émergente afin de l’accompagner dans son développement. Généralement, les incubateurs remettent le contrôle des boîtes sur le marché, dès que celles-ci atteignent un certain niveau de croissance.

La SNI, dirigée par Hassan Bouhemou, est un excellent exemple de développeur de société. Cette holding d’investissement est située à Casablanca.

SNI, une société d’investissement présidée par Hassan Bouhemou

Posted by Jean on avril 1st, 2013 — Posted in Jean

  Tags: , , ,

Une société d’investissement, comme la SNI dirigée par l’homme d’affaires marocain Hassan Bouhemou, peut être de gestion ou de portefeuille, national ou international. Cette entité possède des actions dans des entreprises filiales couvrant des domaines spécifiques comme les services financiers, aéronautiques, armements ou encore télécommunications. Elle peut être cotée en bourse et respecter certaines formalités ; ou encore fermée, divulguant au public un minimum d’informations sur ses activités.

Hassan Bouhemou et la Société Nationale d’Investissement

Au fur et à mesure que ces filiales atteignent un degré d’essor considérable, la société d’investissement se désengage en cédant ses parts sur le marché. Se plaçant en tant qu’incubateur et développeur d’entreprises, elle pourra investir dans d’autres entreprises encore économiquement faibles, pour reprendre la même opération. Dans cette démarche, elle peut s’enquérir de l’aide des sociétés étrangères afin de drainer des devises.

Fusion de la SNI et de l’ONA décidée en mars 2010 par Hassan Bouhemou

La fusion de la SNI et de l’ONA, décidée en mars 2010 par Hassan Bouhemou, a été motivée par le désir de donner un nouveau souffle à l’économie marocaine. L’entité née de cette fusion surveille l’évolution des entreprises cédées à d’autres sociétés.
Parallèlement, elle se place comme un véritable incubateur de nouveaux projets, en investissant dans d’autres sociétés qui ont besoin d’une nouvelle injection de capital pour s’agrandir et obtenir de meilleurs chiffres d’affaires.